Pour face au changement climatique, Guy Blanchard Okeri recommande 2 solutions

Date:

Partagez via:

 En marge de la 1ère Conférence internationale sur l’afforestation et le reboisement (Ciar) qui a eu lieu à Brazzaville en République du Congo du 2 au 5 juillet 2024, monsieur Guy Blanchard Okery Coordonnateur national de réseau climat Congo, chevalier de l’ordre de mérite congolais pour la paix et Ambassadeur climat a recommandé 2 solutions majeures pour que les pays d’Afrique en particulier et du monde en général puissent faire face au changement climatique qui devient de plus en plus une question très préoccupante.

A l’en croire, une de ses premières solutions serait que les pays de la sous-région (pays d’Afrique centrale) par exemple puissent se lancer dans les activités de restauration du couvert forestier. «Le changement climatique devient une question très préoccupante. Vous voyez des sécheresses, vous voyez des inondations, des canicules. Alors si l’on n’y prend pas garde notre planète va continuer à brûler. Une des solutions serait de planter, de reboiser, de restaurer pour régénérer et avoir l’élargissement d’une couverture forestière plus vaste afin d’absorber le CO2 et rendre la vie de l’homme plus normale sur terre », a martelé Guy Blanchard Okery.

D’ailleurs, ce membre de la société civile s’est réjoui de voir ses propositions comme réponses aux enjeux climatiques de l’heure soient retenues, parmi les recommandations phares issues du panel auquel il a pris part lors du segment des experts dans le cadre des premières assises de la Ciar à savoir : au niveau de l’Afrique centrale, on doit plus faire le reboisement et aussi l’afforestation aux fins de créer une couverture forestière. « C’est pourquoi, a-t-il ajouté avant la présente conférence nous avons mis en place un projet de reboisement d’une surface de 100 hectares.  Et le projet a comme vision de dupliquer ces activités de reconstitution du couvert forestier en raison de 200 hectares dans chaque département de la République du Congo comme bien sûr l’apport de la société civile dans le cadre de la lutte contre le changement climatique ».

Hormis la directive mondiale qui consiste à créer des plantations pour l’élargissement du couvert forestier, M. Guy Blanchard Okery a mis sur la table de discussion parmi les solutions envisagées, le respect du consentement libre, éclairé et préalable (clip). « Je venais aussi parler de clip dans le panel auquel j’ai pris part. J’ai démontré que si aujourd’hui nous assistons au réchauffement climatique, c’est parce qu’on ne respecte pas les principes du clip. Car, c’est l’action anthropique qui détruit la nature. Donc, en respectant le clip, on oriente l’activité de l’action anthropique et nous arrivons à une solution qui va faire que demain la couche d’ozone soit reconstituée, le monde forêt soit restauré et la biodiversité sauvegardée », a conseillé l’Ambassadeur climat Guy Blanchard Okery.

Jean Bernard MUSAMU                                                                                       Envoyé spécial Info-Environnement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img

Poursuivez votre lecture sur les mêmes thèmes :

Le Secrétariat général à l’Edd pour la création d’un cadre de concertation intersectorielle sur la gouvernance de la biomasse énergie en RDC

Dans la perspective de créer un cadre de concertation intersectoriel sur la gouvernance du secteur de la biomasse...

Me Félix Lilakako vante les prouesses juridiques de la RDC en matière de carbone

Me Félix Lilakako, Coordonnateur national de l’organisation non gouvernementale juristes pour l’Environnement au Congo, Jurec en sigle a...

Selon le DG Honoré Mulumba Kalala, il faut réfléchir ensemble sur des solutions idoines et importantes comme réponse à l’accélération au changement climatique

En marge de la cérémonie d’ouverture de la 1ère Conférence internationale sur l’afforestation et le reboisement qui a...

L’Ong Ajbs dénonce une autre exploitation forestière irrégulière dans la Mongala

Une correspondance de l’Ong Action des jeunes pour le bien-être social « AJBS » adressée à monsieur le...