L’insalubrité à Kinshasa, une recette insupportable à consommer

Date:

Partagez via:

Jour pour jour, année après année les autorités provinciales de la capitale de la République démocratique du Congo ont toujours eu du mal à débarrasser Kinshasa des sachets, des immondices, des nuisances sonores, et tout ce qui va avec.

Les tas d’immondices perceptibles sur les rues, les avenues, les grandes artères de la Ville province de Kinshasa auxquels nous assistons ce dernier temps et aussi l’absence des services d’hygiène, le manque d’une coordination innovante de la gestion des déchets exacerbent l’insalubrité dans nos milieux.  Au point où nous en sommes, l’urgence et la nécessité d’un changement presque radical dans le comportement de Kinoises et Kinois sont impératives. Parce que personne d’autre ne pourra à notre entendement, prendre notre place pour assainir notre environnement naturel et/ou nos milieux de vie respectifs. Tous sans exception, nous sommes concernés car les taux des affections respiratoires augment de plus en plus, alertent les personnes médicales aussi bien les experts sur l’environnement. 

Certes, l’insalubrité qui a élit domicile depuis les années 90, devient sans conteste une vraie recette que les Kinois du moins ceux qui en détestent ont du mal à consommer. Il s’agit là d’une démonstration d’une megestion criante des autorités provinciales sensées de trouver des solutions idoines en vue de booter dehors les immondices.

Eu égard à ce qui précède, nous préconisons comme nous l’avons toujours écrit sur nos pages de votre journal, qu’il faut procéder aux des sanctions si nous voudrions que Kinshasa revête sa nouvelle robe. Sanction ici, voudrait simplement dire l’application sans faille des textes et lois sur l’hygiène et l’environnement. Ce qui pour nous pourrait permettre aux Kinoises et Kinois à ne plus consommer la recette impropre dont on nous propose au jour le jour.

Jean Bernard MUSAMU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img

Poursuivez votre lecture sur les mêmes thèmes :

Le Secrétariat général à l’Edd pour la création d’un cadre de concertation intersectorielle sur la gouvernance de la biomasse énergie en RDC

Dans la perspective de créer un cadre de concertation intersectoriel sur la gouvernance du secteur de la biomasse...

Pour face au changement climatique, Guy Blanchard Okeri recommande 2 solutions

 En marge de la 1ère Conférence internationale sur l’afforestation et le reboisement (Ciar) qui a eu lieu à...

Me Félix Lilakako vante les prouesses juridiques de la RDC en matière de carbone

Me Félix Lilakako, Coordonnateur national de l’organisation non gouvernementale juristes pour l’Environnement au Congo, Jurec en sigle a...

Selon le DG Honoré Mulumba Kalala, il faut réfléchir ensemble sur des solutions idoines et importantes comme réponse à l’accélération au changement climatique

En marge de la cérémonie d’ouverture de la 1ère Conférence internationale sur l’afforestation et le reboisement qui a...